pixel

#9 Déclaration de vos revenus locatifs

On arrive à la dernière étape de votre projet immobilier : la déclaration de vos revenus locatifs. Nous vous aidons à choisir un dispositif fiscal et nous vous aidons à l’appliquer.

Quel dispositif fiscal choisir et comment effectuer la déclaration de vos revenus locatifs ?

“Meublé” ou “non meublé”: les conséquences fiscales

La présence ou non de meubles dans votre logement va déterminer une partie du régime fiscal que vous allez adopter.

Pour faire simple, la location vide doit se déclarer en revenus fonciers (formulaire 2044 impôts sur les revenus) alors que la location meublée est une activité qui doit être déclarée en bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Dans la majorité des cas, il est plus avantageux de louer en meublé pour les néo-investisseurs (ceux qui ne possèdent pas encore de patrimoine immobilier important). Si vous possédez déjà plusieurs investissements locatifs, la réponse à la question « meublé ou non meublé » doit être apportée après une étude plus approfondie.

Déclaration en “micro” ou en “réel” : les conséquences fiscales

Vous avez ensuite le choix d’effectuer une déclaration en “micro” ou en “réel”.

En “micro”, vous ne déclarez que vos loyers perçus, et l’administration applique un abattement :

– de 30% en revenus fonciers (non meublé)

– et de 50% en BIC (meublé).

En “réel”, vous déclarez vos recettes (les loyers) et vos frais réels (intérêts d’emprunt, taxe foncière, charges de copropriété, assurance…).

Dans la majorité des cas, il est fiscalement plus intéressant d’effectuer une déclaration au réel quand vous avez contracté un emprunt (sauf si vous êtes non imposables).

Location meublée : LMNP, LMP c’est quoi ?

L’étude personnalisée effectuée par ergonimmo vous conseille le dispositif LMNP réel ?

LMNP réel signifie Loueur Meublé Non Professionnel et présente l’immense avantage de vous permettre d’amortir comptablement une partie de votre logement. Cet amortissement créé des charges comptables supplémentaires (en plus des intérêts d’emprunts, taxe foncière, charges de copropriété…) qui diminuent fortement votre imposition.

Pour en savoir plus sur ce statut, n’hésitez pas à consulter notre article “Qu’est-ce que le statut LMNP ?“.

En général, vous ne payez pas d’impôts sur vos revenus locatifs en LMNP pendant une dizaine d’années.

Pour en savoir plus sur le régime fiscal de location meublée, nous vous invitons à consulter le site impots.gouv.

Location meublée : déclaration des revenus locatifs

Afin de déclarer vos revenus locatifs en LMNP, vous devez procéder en deux étapes :

📃 Déclarer votre activité de Loueur Meublé dès que possible auprès du Tribunal de Commerce affecté à votre investissement locatif. Formulaire, notice et adresse du destinataire sur le lien suivant.

Si vous souhaitez être assisté lors de cette étape, nous vous proposons un service adapté. Vous n’avez qu’à remplir le formulaire ci-dessous pour avoir les informations détaillées concernant ce service. 

📃 Télé-déclarer tous les ans une liasse fiscale 2031. Cette dernière est effectuée par un expert-comptable.

Nous avons à cœur de vous trouver la meilleure solution pour chacun de vos besoins. Vous pouvez donc bénéficier d’un partenariat avec un expert-comptable 2.0 (comme vous aimez), à très forte satisfaction client et moins coûteux que les experts-comptables traditionnels. Nous avons même négocié pour vous une remise avec le partenariat ergonimmo. Vous souhaitez bénéficier de ces services ? C’est très simple. Remplissez le petit formulaire ci-dessous et vous serez recontacter rapidement par notre partenaire. Nous vous envoyons également des informations par mail dans les prochaines heures (vérifiez vos dans vos « spams »).

Location vide : déclaration des revenus locatifs

L’étude personnalisée effectuée par ergonimmo vous conseille le dispositif revenus fonciers réel ? 

Vous avez donc la possibilité de déclarer vos revenus en microfoncier si vos loyers sont inférieurs à 15.000€. Vous bénéficierez alors d’un abattement de 30% sur vos loyers pour déterminer vos revenus imposables. Si vos loyers sont inférieurs à 15.000€, vous avez tout de même la possibilité de déclarez vos revenus au régime réel. Dans la majorité des cas, il est plus avantageux fiscalement d’opter pour le régime foncier réel par rapport au microfoncier (surtout si vous avez contractez un emprunt). En effet, vos charges réelles seront souvent supérieures à 30% de vos loyers annuels.

Afin de vous aider à bien remplir votre déclaration de revenus locatifs, nous vous conseillons de vous munir de la Notice pour remplir la déclaration N° 2044 des revenus fonciers.

N’oubliez pas d’inscrire vos déficits reportables à hauteur de 10.700€ le cas échéant.

Vous souhaitez vendre votre logement ? Rendez-vous à l’étape 10 !